Le Manifeste Kamea Meah pour le cinéma indépendant et la transition personnelle et sociétale

 

L’association a vocation de faire et soutenir le documentaire indépendant

Loin de tout formatage qui tend à faire d’un film un simple produit commercial. Les films doivent rester des prétextes au partage, à l’apprentissage, à la réflexion et à l’émotion. Ils nécessitent des prises de risques, que n’assument ni l’industrie télévisuelle qui standardise les formats et la pensée, ni les diffuseurs tels le CNC, seul juge de ce que le public doit voir et ne pas voir. Si l’aide à la création est bien réelle en France, elle induit un parcours du combattant.

 

Accompagner à la production et à l’auto-production

Le documentaire “se vit” plus qu’il ne se pense : l’écriture est une étape importante d’un film, mais les réalisateurs sont nombreux à ne se poser les questions d’écriture qu’en cours de route. Ils ont donc besoin d’appuis extérieurs bienveillants à différentes étapes du développement et de la réalisation. Nous souhaitons les aider à trouver les moyens financiers pour terminer leur film en auto- production en les accompagnant, pour certains, depuis leur campagne de financement participatif jusqu’au PAD.

 

Accompagner à l’auto-distribution

Les films réalisés dans des conditions précaires, les films atypiques et les films auto-produits peinent à trouver leur public. Nous voulons faciliter l’accès de ces films aux salles de cinéma en activant nos réseaux locaux et associatifs ainsi qu’ accompagner les réalisateurs et réalisatrices motivé(e)s dans un parcours d’auto-distribution.

 

Accompagner à un nouveau mode de diffusion des films à prix libre

en misant sur un travail de pédagogie et d’incitation au “don conscient” du public.

Organiser et soutenir des manifestations pour la transition personnelle et sociétale

comme : la connaissance de soi, le “vivre ensemble” ou l’écologie, en s’associant à d’autres réseaux qui partageraient ces valeurs.

 

Publicités